Le Monastère de Samye et ses jardins (Tibet)

Premier monastère bouddhiste du Tibet

Situé à une demi journée de Lhassa, le monastère de Samye est le plus ancien monastère bouddhiste du Tibet.

Sa construction date du 8ème siècle, impulsée sous le règne de Trisong Detsen et réalisée sous l’égide des érudits Padmasambhava et Shantarakshita.

L’implantation de ses bâtiments est très particulière puisqu’elle suit modèle d’un mandala (représentation concentrique de l’univers).

Samye, une oasis dans le désert

La route qui mène à Samye est bordée par les grandes dunes de sable qui ceinturent le fleuve Yarlung Tsangpo (Brahmapoutre).

Alors, une fois passée la porte du monastère, l’étonnement est total quand on en découvre ses grands jardins verdoyants. Le charme opère immédiatement.

La route qui mène à Samye est bordée par des dunes

Destruction et reconstruction

Son toit et ses stupas ont été détruits pendant la révolution culturelle et reconstruits dans les années 80.

Ce qui explique certainement le bon état et les couleurs éclatantes, quelque peu inhabituelles, de ses derniers en rouge, vert et noir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s